mardi 7 mars 2017

Market Vintage - Mulhouse

Notre sortie du weekend était sous le signe de notre nouveau projet donc... Ludo avait repéré sur les réseaux sociaux un salon du Vintage à Mulhouse. C'est en famille que nous nous y sommes rendu dimanche.
 
Le samedi on avait vu des photos sur Facebook et on a vu qu'il y avait pas mal de monde. C'est pour ca qu'on a décidé de s'y rendre en fin de matinée. Bon c'était pas forcement un parfait calcule, parce qu'à notre arrivée c'était bien bondé quand même.
 
On a vu de jolie chose, redécouvert de jolie chose, repris gout à certaine chose également.
 
La première chose que mes yeux ont capté en entrant dans le hall, ce sont les robes dans un style Rockabilly ! Et là, c'est juste que j'aime énormément ! J'ai appris (en captant des conversations de vendeuses avec des clientes), que l'on porte donc un jupon sous ses robes pour leurs donner leurs ampleurs ! J'ai déjà hâte de me trouver un patron et pleins de tissus à pois ! Mais les cheveux rouges très peu pour moi !
 
 
Puis les chaussures et sac à mains à TOMBER !
 
 
Forcement les incontournables plaques.
 
  
Il y avait même des stands...suspects !
Des bijoux qui côtoient les appareils photos et des dents .. oui, oui dans la boite là à droite ce sont des dents o_O
 
 
Une coiffeuse total look rockabilly !!
 
 
Des petites chaussures d'époque.
 
 
Encore des appareils photos (mais sans dents).
 
 
Les incontournables boites métalliques.

 
Les Vespa que Lulu voulait absolument voir. Moi c'est plus le panneau Gulf.

 
Stand suspect ?!!

  
  
Et alors qu'on partait, au moment ou Ludo râlait de n'avoir vu aucun véhicule, il repère au loin deux combi T2, un T3 et une cox !
Arrêt obligatoire, tout le monde descend et nous avons fait le tour de l'ensemble.

  
 
 
 
Alors mon Lulu, un petit bleu ou un petit ratz ?

 
J'ai même fait l'achat d'un petit joujou que je vous présente très prochainement promis !

lundi 27 février 2017

Après 15 jours de Méthode Fly

Je reviens pour vous faire un petit bilan de la méthode Fly.
 
D'abord sur les 15 premiers jours, puis dans un prochain billet les 15 derniers jours d'apprentissage de cette méthode.
 
Durant ces 15 premiers jours, il fallait continuer de faire briller nos éviers tous les soirs. La méthode encourage à continuer de désencombrer. Mais moi je n'ai fait les 15 minutes de désenco' uniquement les weekends et mercredi non travaillé.

A cela, c'est ajouté une routine du soir puis une routine du matin. Ce sont ces gestes que nous devons faire tous les jours, pour qu'au final ca devienne un automatisme. J'ai vraiment pris l'habitude de suivre ces routines. Et tous les matins, tous les soirs je contrôle ma liste pour vérifier que tout est fait. Lorsque celle du matin est faite, je peux partir travailler. Lorsque celle du soir est faite, je peux profiter de ma soirée / me reposer.
 
Je vous présente un peu ces routines :

Routine du matin :
- M'habiller (c'est quand même mieux pour aller bosser).
- Faire le lit.
- Déjeuner (je ne prennais pas forcement le temps avant).
- Débarrasser le petit dej (ok, je plaide coupable, avant je partais en laissant en vrac sur la table et je rangeais le midi - parfois même le soir seulement).
- Swish & Swipe - Il s'agit de passer un petit coup de papier wc / sopalin / lingette sur la cuvette, un coup de brosse dans la cuvette, et un petit coup d'éponge sur le lavabo. (Ca suffit pour que l'ensemble soit "propre" au quotidien, puis une fois par semaine le tout est lavé bien à fonds).
- Nourrir le lapin.
 
Routine du soir :
- Faire briller l'évier.
- Préparer mes habilles et ceux de Nono pour le lendemain (ca peux paraître stupide, mais finalement ce me fait gagner un temps in considérable - le soir je peux prendre le temps de fouiner dans mon armoire et celle de Nono, alors que le matin c'est toujours la course).
- Préparer le sac d'école de Nono (là encore gain de temps assuré pour le choix du goûter)
- 2 min de Hot Spot - Il s'agit de prendre 2 min pour ranger ces endroits (table/plan de travail) où l'on peux avoir pour habitude de déposer nos affaires sans trop réfléchir. Maintenant le soir, la table et ma cuisine sont bien rangées. Et je vous assure que c'est plus qu'agréable le matin de retrouver sa cuisine propre et rangée.
- Me démaquiller / Laver mes lunettes.
 
Ce que j'apprécie beaucoup avec ces routines, c'est que l'on peut véritablement les adapter à nos habitudes, nos rythmes de vie etc...
Jusque là, je ne vie pas ces routines comme des contraintes. Au contraire, le fait de tenir une liste et de vérifier que tout est fait avant de poursuivre, me motive beaucoup. 
Et même si un jour, je n'ai pas appliqué complètement mes routines, je n'ai pas du tout l'impression d'échec, ou de devoir tout recommencer à zéro. En soit, ce n'est vraiment pas grave, demain reste un nouveau jour.
 
J'ai également téléchargé l'application FlyLady, ce qui m'a permis de saisir mes routines, et de pouvoir les consulter rapidement depuis mon téléphone. Je peux cocher ce qui est fait, ce qui me reste à faire.
 
Jusqu'à présent, je suis convaincu et toujours autant emballé par cette méthode. C'est le weekend que j'en ai ressenti le plus de bénéfices.
 
Je vous raconte bientôt la suite de la méthode !

mercredi 22 février 2017

Notre nouveau projet

Pour moi, ce qui aide un couple à durer c'est d'avoir des projets ou objectifs communs.

Après notre projet Saxo GrN en 2010, c'est la 205 Gti en 2013 qui a rythmé notre pause en rallye.

En effet, après plusieurs saisons en rallye, nous avions du faire une pause pour des raisons d'organisation et de budget.

Ludo c'était alors lancé le défi de restaurer une 205 gti. Je dois dire que je ne me suis pas vraiment occupée de ce projet. J'étais déjà bien trop occupée à pouponner vous comprenez ! Mais c'est vrai que Ludo a vraiment bien bossé. Il a également été bien aidé par les copains. Même si j'étais pas super enthousiaste lorsqu'il m'avait parlé de ce projet. Je suis vraiment ravie de profiter à présent des nos longues balades au soleil à bord de ce petit bolide.


A présent, un dilèmne s'est imposé à nous.

Nous avons un nouveau projet. De ces projets qui rendent enthousiaste de suite. Mais où les finances nous imposent quelques sacrifices. Alors on se met à réfléchir. A peser les pour et les contre. Il m'en parle, ne me dit pas forcement tout. Je l'observe et je me risque à lui proposer une solution. Finalement, je sais très bien qu'il avait eu l'idée depuis un moment dans la tête, mais qu'il n'a juste pas osé m'en parler, de peur que je ne sois pas partante.

Et voilà, nous avons pris cette décision. Nous vendons la Saxo pour concrétiser un nouveau rêve. Un peu loufoque je peux vous l'accorder mais... Il faut savoir réaliser ses rêves parfois non ?

Là pour le réaliser nous avons besoin de financement. Le seul qui nous semble cohérent en ce moment c'est la vente de la Saxo. L'histoire c'était de toute façon arrêté. Et ce depuis 2 ans déjà. Nous allons juste y mettre un point final. Qui sait, peu être que dans de nombreuses années, nous y reviendrons.
Mais au final, investir de l'argent à perte, pour une passion dont le 3/4 nous agace continuellement (l'organisation, les commissaires qui se prennent pour des cowboys, l'organisation vis à vis de Nono). Franchement si nous pouvions juste poser notre cul combinaison dans l'auto, rouler, et rentrer tranquillement chez soi quand c'est fini : CA, ca serait TOP ! Mais ce n'est pas le cas.

Et notre nouveau projet alors ?

Et bien, c'est ca :

Nous rêvons d'acheter un Combi Volkswagen T1 à rénover. Après quoi, nous pourrons sillonner les routes de France et d'ailleurs, en se prenant pour des hippies !!

Je le trouve tellement classe !! J'aime tellement l'idée ! Je suis carrément à fond derrière Ludo pour réaliser ce projet ! Bon, on est déjà pas d'accord sur la couleur qu'on aimerai, et Ludo fait déjà le chef ! A nous les discussions animées et les copains pris à partie pour définir certain choix.
Le summum du rêve, ca serai de l'aménager façon Westfalia. Voir même d'acheter un Westfalia, mais Ludo dit que je rêve beaucoup trop parce que c'est bien plus cher. Mais franchement, à quoi bon avoir deux banquettes pour 6 personnes alors qu'on ne veut pas d'autre enfant ? Autant avoir de quoi tenir de long weekend sur les routes.



Bon, nous mettrons surement plusieurs années avant de pouvoir rouler avec mais ca fait partie du jeu. Et puis de toute facon avec les examens qui attendent Ludo pour l'obtention de son diplôme (lié à son changement de travail). Nous savons d'avance que durant deux ans le projet risque de piétinner. Mais peu importe. Tant que nous avons la base pour travailler, nous ne seront pas pressé.

Et j'aimerai partager avec vous les différentes étapes de cette grande aventure qui nous attend.

dimanche 19 février 2017

Notre association Ô Thé à Coudre

Voilà des mois que je n'ai pas pris le temps de vous parler de cette association. Après une petite pause blog nécessaire ce début de février, je suis de retour et je prends enfin le temps de vous en parler.

C'est au détour d'une conversation avec l'une de mes sœurs que l'idée est apparue. Le soir même je commençais la rédaction des statuts. J'ai trouvé le nom quelques jours plus tard. Après la validation des statuts par les membres fondateurs, et par le tribunal, l'association a officiellement vue le jour.

Une idée pour partager une passion, pour transmettre les connaissances acquises aux gens de mon entourage mais également à d'autres - soyons fou ! Après avoir rêvé d'un salon de thé - couture, j'ai remis les pieds sur terre... Et rien de mieux pour s'engager sans risques, et surtout sans lâcher mon boulot, qu'un statut d'association. Je m'étais déjà occupée des papiers pour l'association de rallye, donc je connaissais déjà les démarches.

Pour le nom, je souhaitais un terme de couture. Et puis j'ai trouvé un bon jeu de mot avec un dé à coudre, et le Thé / couture. Mais il fallait absolument un petit clin d'œil à un homme de l'ombre. Cet ami qui m'encourage de loin, qui me soutiens et me pousse à aller de l'avant. Comme il l'a toujours fait ! Clin d'œil à sa boulangerie du nom d' Ô Fournil des Artistes. Le Ô c'est donc naturellement greffé devant !

Ô Thé à coudre

Voilà un nom parfait !
 

C'est donc depuis deux mois, que l'on se retrouve le premier samedi du mois, pour coudre ensemble. Pour partager, échanger, et s'entraider.
 
Pour en savoir plus, découvrir les membres de l'association, et nos jolies créations rendez-vous ici : Ô Thé à Coudre.

mardi 31 janvier 2017

Je suis une FlyLady

Enfin pour le moment je suis surtout une FlyBabie. Je ne suis pas folle vous savez ! C'est juste que je découvre la méthode Flylady et que je suis convaincue. Je vais donc essayer cette méthode.
 
La méthode Flylady c'est : petit à petit, changer ses habitudes afin d'être mieux organisé (principalement pour son ménage, mais ca s'applique également pour les courses ou le budget). Ainsi, en étant mieux organisé, il est possible de se dégager du temps pour soi, prendre soin de soi etc..
 
 Afficher l'image d'origine
 
Personnellement, je ne me décrirai pas comme une personne "bordélique". Mais je ne suis pas non plus une personne maniaque. En vérité, j'arrive à ranger ma maison sans problème, mais bien souvent elle se retrouve très/trop vite à nouveau sans dessus-dessous.
Je me rends compte que c'est par période. Pendant un temps, je vais faire beaucoup d'effort. M'appliquer pour tenir la maison rangée et propre. Et puis d'un coup je pète un plomb, marre de ne faire QUE ça ! Et je baisse les bras, puis une tornade s'abat sur mon travail.
 
Et je crois que ce qui me perturbe, me motive le plus, c'est principalement, de ne pouvoir inviter personne à la dernière minute. Ou bien d'être en panique totale lorsqu'on sonne à ma porte à l'improviste. Je regarde autour de moi et me rend compte de la scène d'horreur. Mon évier qui déborde, la table en vrac etc...
 
C'est en voyant le billet de La Prune que j'ai donc découvert cette méthode. Puis avec un peu de recherche sur le net, j'ai trouvé un forum francophone, très bien ficelé (bien qu'un peu compliqué à s'y retrouver avec tous les groupes et post. Mais je devrai finir par m'y retrouver). Je m'inscris, et découvre un peu plus en détail une partie de ce qui m'attends si je m'engage. Au passage, je découvre que ma sœur est également inscrite sur ce forum Huhu !
 
Donc, pour la fin du mois de janvier, j'avais deux missions - tout a fait réalisable :
 
- Faire briller mon évier tous les soirs. On peut pousser l'objectif : que l'évier soit constamment propre. Personnellement je préfère y aller doucement pour ne pas m'essouffler encore une fois. Mais finalement si la vaisselle est faite TOUS les soirs...
- 15 min (montre en main), de désencombrement. Donc là, il s'agit de choisir un endroit qui n'est pas rangé et de trier, jeter et ranger cet endroit.

Concernant l'évier, pas de problème. Je suis motivée, et Ludo me soutiens. Lorsque je manque de motivation le soir, c'est lui qui me pousse à ce que ce soit fait.

Afficher l'image d'origine

Autant faire briller l'évier tous les soirs est acquis. Autant le désencombrement n'est pas évident pour moi. Même 15 min, en rentrant du travail, je n'en ai vraiment pas envie. Mais ce n'est pas un problème, je fais petit à petit le weekend.
 
Puis les choses sérieuses débuterons dès demain, pour le mois de Février.
 
Sinon, je continue d'appliquer mes bonnes résolutions de l'année. C'est à dire : préparer mes habilles le soir pour le lendemain. Et préparer également les habilles et le sac d'école de Nono. Ca, c'était déjà pour me faire gagner du temps le matin.
 
Voilà pour mes objectifs de début d'année !

Et toi, plutôt maniaque ou "bordélique" ? Connais-tu la méthode Fly ?

lundi 23 janvier 2017

Je suis une Blogueuse des Neiges

Samedi j'avais rendez-vous, accompagnée de mes deux sœurs, avec les Blogueurs d'Alsace. Une fois de plus, ils nous ont préparés une journée de folie !!

Pendant la période des fêtes de fin d'année, les Blogueurs d'Alsace nous annonçaient qu'ils préparaient une nouvelle sortie. A ce moment là, nous savons juste que nous attendons la neige. Et que la date est susceptible d'être modifiée suivant cet élément !
On nous informe de nous habiller chaudement, et que l'on peut apporter notre matériel de ski. Mais au moment de partir, on ne sait toujours pas où nous allons !


Nous avons retrouvé Mathieu et Haja, organisateurs de l'évènement, d'autres blogueurs déjà rencontrés lors d'évènements précédents, et nous avons rencontré également de "nouveaux" blogueurs !
 
Nous avons pris place à bord d'un bus Moovin'bus. Autant vous dire que j'étais un peu angoissée... bah oui la dernière fois que je suis montée dans un bus sans en connaître véritablement la destination, ça c'est pas super bien passé, si tu t'en souviens bien.


Moov'inbus a été lancé par le Groupe LK TOURS. Le principe est super original. Il s'agit de proposer des transports suivant des thématiques ciblées. Par exemple partir faire du shopping à Milan ou se rendre au salon de l'auto à Genève. Les départs se font à partir des grandes villes d'Alsace (Strasbourg, Colmar et Mulhouse entre autres). Ce qui est plutôt pratique sur des évènements du type : on est déposé directement sur le site, donc pas de prise de tête pour le parking, et le retour se fait en toute sécurité, après une journée chargée/à cavaler c'est plutôt agréable.
Les particuliers (en groupe de 15/20 personnes) peuvent également proposer leurs thèmes, et Moov'inbus s'occupe de commercialiser le reste des places.


Mathieu nous annonce enfin, que nous nous rendons dans les caves Bestheim pour une dégustation et une visite du site.  J'ai beaucoup appris sur cette coopérative vinicole, dont l'un des sites est tout près de chez moi à Westhalten. Là, j'ai pu découvrir leur siège situé à Bennwihr.

 



 
Bestheim est (je pense) l'une des plus grande coopérative vinicole d'Alsace. 
Bestheim propose une large gamme de vins d'Alsace, allant du Sylvaner, Pinot blanc/gris/noir, riesling, muscat ou Gewurztraminer.
Nous avons eu la chance de pouvoir déguster un crémant d'Alsace "Grand prestige Rosé". Et non des moindres puisqu'il a été élu Meilleur effervescent du monde.
La visite du site a été un moment des plus intéressants. Avec beaucoup de découverte. J'étais une vrai gamine ébahie par ce qui m'entourait. Malheureusement les photos nous étaient interdites et pour un groupe de plus de 20 geeks c'était presque un défi - hein Mathieu ?!
Puis, il était grand temps de casser la croûte. Et Bestheim n'allait pas nous laisser mourir de soif à ce moment là. On nous à fait découvrir un autre produit de leur gamme : du Klevener de Heiligenstein. J'ai beaucoup apprécié ce vin blanc.


 
Malgré nos tentatives pour extorquer des infos au fils de Mathieu, c'est finalement en découvrant des vestes estampillées Lac Blanc, que nous connaissons enfin notre destination finale (me voilà rassurée).
Nous remontons à bord de notre Moov'inbus, qui nous déposera presque aux pieds des pistes du Lac  Blanc. Plus simple pour manœuvrer à l'heure de pointe, nous avons pu nous échauffer avec un petit peu de marche.

 
Arrivés à la station, nous récupérons nos locations de ski et let's go pour les pistes.

Christophe, un moniteur et Johanna la responsable marketing, qui nous ont réservés un accueil vraiment des plus chaleureux. Ils nous ont expliqués comment se présentait la station.
C'était la première fois que je me rendais dans cette station.
La station du Lac Blanc, se situe donc dans la vallée de Kaysersberg. Autant dire, pas loin de chez moi. C'est une station vraiment complète, avec 14 pistes de ski alpin / snow. Mais également un Snow Park, 15 pistes de ski de fond, un espace Luge, des sentiers pour les balades en raquettes. Il y bien entendu, une école de ski, et même une école de snow. Le tout savamment desservi en accès routiers/navettes, en restaurants/auberges, et en hébergements.
Là, nous avons pu profiter du forfait Open4, ce qui nous a permis de skier pendant 4 heures. A partir du site, on peut réserver les forfaits et profiter du domaine aux heures que l'on veut (suivant les horaires d'ouverture). De même pour le matériel, réservez depuis le site, et à votre arrivé, le matériel est déjà prêt ! Un gain de temps assuré !
 
Nous avons pris le premier Télésiège vers 15h30. Et nous avons fait notre dernière descente vers 18h30. On aurait pu poursuivre encore pendant une heure. Mais le froid commençait à nous gagner. La station est vraiment sympa. Les pistes étaient bonne malgré une neige un peu tassée et des endroits bien gelés. Mais d'une manière générale j'ai franchement pris mon pied, c'était Top !!

 
Et une gamelle pour Lily, dans le téléski !


De jolis paysages avec la tombée de la nuit.


Pouvoir skier une partie en nocturne c'est chouette, et avoir les pistes pour soi c'est carrément cool !



Non, non vous ne vous y trompez pas, il y a bien une skieuse à terre ! Oui, oui il s'agit d'Adeline ! Haha !
On s'est bien marré quand même !
 
Puis nous nous sommes réfugiés dans l'Auberge du Vallon pour un apéro bien mérité, suivi du repas. Nous avons mangé des Mont d'Or. Je me suis régalée.
Là encore, l'accueil général de l'auberge était top. Des serveuses, aux moniteurs et gérant de l'auberge, tous avaient le sourire.

 
Ce qui était sympa lors de cet événement, en plus de l'échange avec les partenaires, nous avons vraiment eu l'occasion de découvrir d'autres blogueurs alsaciens. Nous avons vraiment eu le temps de papoter. Et ça c'était bien sympa quand même. 
 
Cette jolie journée bien remplie s'achevait déjà, et c'est à nouveau en moovin'bus que nous sommes rentrés. Bon allez LK Tour, tu m'as réconciliée avec le bus !

J'en profite pour vraiment remercier chaleureusement l'équipe complète des Blogueurs d'Alsace. Autant pour l'organisation, que pour leurs générosités et leurs gentillesses.
Dommage de ne pas avoir revu Sylvain, et de ne pas avoir rencontré Anne-Sophie.

A bientôt pour de nouvelles aventures Blogueurs d'Alsace !

lundi 16 janvier 2017

Nos trésors de petite fille

C'était un soir, il y a quelques semaines de ça.
 
Nono c'était brossée les dents. Etait passée au WC. Son papa lui avait fait un câlin et un gros bisous. Je lui ai raconté l'histoire de son choix, avec application et implication. Je lui ai servi un petit verre d'eau. Je lui ai fait un câlin, puis un bisous. J'ai tiré la couverture sur ses épaules et au moment ou j'allais quitter la pièce...
 
Elle me demande de laisser la porte de sa chambre ouverte...
Je lui demande d'un air inquiet surprise pourquoi ?
Elle me réponds : je ne veux pas être dans le noir !
 
Waouuw waouw waouw !
On a jamais eu de problème jusque là. Qu'est ce qu'il ce passe ? Et puis il y a le baby-phone (rappel toi, celui qui lui fait bien assez de lumière pour jouer dans son lit pendant deux heures au lieu de faire une sieste).
 
Mais elle ne veut pas vraiment entendre ce que je lui explique.
 
Et soudain, une idée me viens.. Je farfouille les méandres de mes trésors de petite fille (le peu que j'en ai gardé du moins), et je trouve CA :


Ma Luciole.

Enfin je dis MA mais je crois bien qu'à la base c'était celle de ma sœur Lily. C'était donc un cadeau BONUX que l'on retrouvait à l'époque dans les paquets de céréales ou de lessive.
 
Je rallume donc la lumière, et fourre Luciole (de son nom), juste devant l'ampoule de sa lampe. Nono ne comprend pas bien ce que je fabrique mais...
 
Là, je me revois gamine, un grand sourire affiché sur mon visage, regardant d'en bas, l'une de mes trois grandes sœurs, debout sur le lit d'en haut (seul elles peuvent comprendre), se hissant du mieux possible jusqu'à l'ampoule de la lumière de notre chambre, pour ainsi m'allumer ma Luciole !! Et cette image que j'ai dans ma tête me fait sourire. Qu'est ce que j'aimais enquiquiner mes sœurs quand même ! Mais elle me l'on rendu en bien pire !
 
Et là, je reprends mes esprits, je me retourne avec un grand TADAMM à l'attention de Nono, qui s'aperçoit que j'ai "allumer" la Luciole.


Voilà une Nono ravie, qui cache dans sa main sa nouvelle amie Lulu.
 
A présent, notre rituel du soir c'est :
Nono se brosse les dents. Passe au WC. Son papa lui fait un câlin et un gros bisous. Je lui raconte l'histoire de son choix, avec application et implication toujours. Je lui sers un petit verre d'eau. Je tiens Luciole devant l'ampoule pendant 5 secondes d'un côté (et je compte dans ma tête - parfois Nono compte pour moi) puis 5 secondes de l'autre côté. Je lui fais un câlin, puis un bisous. Je tire la couverture sur ses épaules (son doudou et sa Luciole) et je peux enfin quitter la pièce...