lundi 5 septembre 2016

Notre premier départ en vacance

Maintenant que la rentré est passé, je peux vous raconter nos superbes vacances. Comme ça on s'y replonge un peu pour se remonter le moral.

2 semaines auparavant je ne pensais pas partir en vacances. Étant seule, comme Ludo a changé de boulot, impossible pour lui de prendre congé. Et je ne me voyais pas du tout partir seule. 
Cest au détour d'une conversation avec ma belle sœur que nous avons pris la décision de partir ensemble. Et mon pere habitant à Valras plage, il a tout de suite accepter de nous prêter son logement. 

C'est donc à 5 (ma belle sœur, mon beau frère, petithomme 7 mois, Nono et moi), chargé comme des mulets que nous nous sommes rendu à Valras plage dans la nuit de dimanche à lundi 1er août. 



La première journée était donc sous le signe du repos. La nuit ayant été des plus courtes. Mais Nono à tout de même eu la joie de découvrir pour la première fois la mer ! C'est drôle quand même comme les enfants arrivent à s'adapter. On aurait cru que Nono avait l'habitude d'aller à la mer tous les weekend. Vas-y que je cours dans l'eau, puis que je me roule dans le sable, que je me met du sable dans les cheveux, le nez, les oreilles, la bouche, les yeux.. Vive le sable !!





Mardi nous nous sommes rendu à port la nouvelle. Et nous avons été plutôt déçu. Nous avons marché le long du canal plutôt industriel. Malgré tout nous avons été agréablement surpris d'un petit bistrot fort sympathique. On a super bien mangé et il y avait même une super grande salle de jeux . Du coup Nono était contente et nous avons profité du calme !
Mais tous les commerces étaient fermé et n'ouvraient pas avant 15h. Il fessait chaud et il n'y avait vraiment pas d'air. Du coup nous sommes repartis et on s'est baigné depuis Valras.

Mercredi matin nous avons profité du parc de jeux situé juste à côté. Pendant se temps, ma belle sœur et mon beau frère sont allez faire les boutiques. L'après midi après une bonne sieste des deux loulous, nous avons profité de la mer.




Jeudi, nous sommes allez visiter la ville de Pezenas. Et là, si vous êtes dans le secteur : allez y !! Le centre historique est plein de charme. Les ruelles étroites et pleine de petite boutique à découvrir. On est au frais et à l'ombre. Après une bonne glace on s'est mis à la conquête de Pezenas. On a forcément fait quelques emplettes. C'était vraiment super chouette. 






Vendredi, on a rejoint mes beaux parents qui arrivaient d'Alsace pour commencer leurs vacances. Fessant une halte à Narbonne, on s'est retrouvé pour manger ensemble à midi. Un super restaurent où nous avons bien mangé : le coq hardi. Un très bon accueil également ! 
En flânant dans Narbonne il fallait que je tombe sur une petite boutique qui vendait du tissus.. J'ai craqué sur deux tissus japonais de la marque Nunoyai.
Puis on a cherché en vain un pont canal.. On ne l'a jamais trouvé! Bon ok j'avoue je ne savais pas du tout ce qu'était un pont canal, mais maintenant sans même l'avoir vu je sais ce que c'est ! 




 
Puis nous étions à Carcassonne. Nous avons visité un château. 
Ca a vraiment fait plaisir de passer la journée avec eux.
Cest dans la nuit que Ludo nous a rejoint pour le week-end.



Samedi matin on lui a donc fait découvrir Valras. Et l'après midi les garçons sont directement allé à la plage - ce qui valut un beau coup de soleil a Ludo. Et nous les avons rejoint après la sieste des petits loups. 
Dimanche matin on s'est débarrassé des garçons le temps de ranger un peu nos affaires. L'après midi avec Ludo on est allé faire du jet ski. C'était une première pour tous les deux et c'était vraiment super !! C'est notre beau frère et notre belle sœur qui ont donc gardé Nono pendant ce temps.

C'était vraiment une semaine de vacances réussis. On a bien profité, et je suis heureuse d'avoir fait découvrir la mer à Nono.
 

samedi 3 septembre 2016

Alors cette rentrée ?

Bah c'était la cata'.. 
 
Je ne m'attendais absolument pas à ca d'ailleurs. 
 
Jeudi matin, j'avais laissé au fond de mon lit ma petite boule de stress. Et c'est gaiement que nous avons levé Nono pour l'emmener à l'école !
 
Nono était contente d'y allé, elle avait la banane !
 
En sortant pour partir, Papapa (son arrière grand père qui habite le même village que nous), nous attendait dehors pour nous accompagner. Une jolie surprise qui nous a fait plaisir. Comme l'a souligné sa Mamie, très peu d'enfant on la chance d'être accompagné par un arrière grand père en pleine forme, pour leur première rentrée scolaire.
 
On arrive dans l'école (juste de l'autre côté du mur de notre maison - grande classe et grand avantage vous allez voir).
Jusque là tout va bien. 

Sac Peppa Pig provisoire en attendant celui offert par sa Marraine


La miss découvre son symbole qui accompagne son prénom - ca sera la grenouille - ca lui correspond bien ca ! Elle enfile ses chaussons. Par toute seule découvrir sa classe. On l'accompagne. Tout allait bien, elle fessait sa vie, découvrant tous les jouets.
 
Puis on lui dit qu'on va partir et là ... L'ambiance se gâte. Ludo part étant donné qu'il a pas mal de route à faire pour le boulot. Je décide de rester encore un peu. Apres quelque minute j'essaie à nouveau de partir et je sens son angoisse grandir et je vois aussi le tableau arriver !
 
La petite fille que tu vois pleurer à la télé bah ça sera ma fille quoi !
 
La maîtresse viens vers moi et me dit que plus je vais attendre plus dur ça sera pour Nono. 
 
Elle prend donc Nono dans ses bras. Une nono qui se met immédiatement à pleurer en appelant "Mamannnnnn!".
 
Et là, j'ai dû m'enfuir sous les pleurs de ma puce. C'est horrible de partir en laissant son enfant pleurer comme ca. Je me suis réfugiée dans le couloir en pleurant pour écouter si elle se calmait. Après quelques minutes ça allait mieux mais c'était pas encore top. Je décide de partir, plus j'attendrais dans ce couloir, plus ce serait difficile pour moi également.
 
Arrivé à la maison, je me précipite à la fenêtre qui donne sur la classe à Nono (la chance) et j'écoute. Je n'entend pas pleurer mais je ne la vois pas non plus.. J'attends - jai l'impression d'être l'une de ses mamies commères de mon village. D'un coup je me rend compte que j'ai oublié de mettre Suzi dans son sac ! La Loose ! J'ai une boule au ventre..
 
Et l'atsem que je connais me vois et viens à la fenêtre me faire signe que tout vas bien. J'en profite pour lui dire que j'ai oublié Doudou, elle me propose de lui emmener qu'elle viendra m'ouvrir la porte pour le récupérer. Quand j'y suis elle me rassure : elle ne pleurs plus et observe pour le moment.
 
Je rentre et retourne à mon poste d'observation. Je la vois, elle joue à une table. Je suis rassuré (au moins à moitié) et peu partir bosser.

Mon second poste d'observation - depuis la cuisine. Depuis sa chambre la vue est encore meilleure ^^
 
À midi c'est mamie qui est allé la chercher. Et j'ai pu aller mangé avec elles. J'ai pas vraiment eu droit à un débriefing en règle de la part de Nono, mais j'ai su que tout c'était bien passé. J'étais sereine pour le lendemain..
 
Mais au réveil le lendemain, la première chose qu'elle me dit c'est : "maman je veux pas aller à l'école !"
 
Je lui explique que c'est obligatoire et que moi aussi parfois je n'ai pas envie d'aller travailler mais c'est obligatoire et je dois y aller.
Bref, on prend le petit déjeuner et on se préparer. Au moment de partir les larmes de ma petite puce font leur entré. Je lui propose de prendre Doudou avec elle pour que ca aille mieux.
On va à l'école et une fois la bas, elle s'accroche à ma jambe.
Je lui enlève ses chaussures et lui met ses chaussons. Elle ne pleurs pas (encore ?). Elle se plante dans l'encadrement de porte, regardant dans la classe, me tournant le dos. Et la j'ai fait le truc horrible que je m'étais promis de ne jamais faire - je suis partis sans qu'elle me voit !
 
Je rentre à la maison et retourne vite fait à mon poste d'observation (je sens que le mercredi ou je ne travaillerait pas je vais m'EC-LA-TER !). Bref je la vois dans les bras de l'atsem. Elle n'a pas l'air de pleurer.. Je pars bosser. 
 
À midi mamie la cherche. Elle m'explique qu'elle a pleurer un peu mais s'est vite calmé. Nono me dit qu'elle a chanté et que c'était bien.
 
Maintenant j'espère que le Weekend aura son effet. J'espère que lundi ça ira mieux.. Jai tous le week-end pour élaborer une bonne stratégie pour éviter les pleurs sans partir comme une voleuse !
 
Et pour vous la team 2013, c'était comment la rentrée ??

mercredi 31 août 2016

Lettre à Notre Super Nounou

Hier soir j'ai remis une lettre un peu spéciale. Une lettre que j'ai écrite à mon ex-employé. Ou plutôt une lettre que j'ai adressé à une femme devenu mon amie. Maintenant qu'elle n'est plus mon employé c'est une amie... Voilà ce que je lui ai écrit :

"Quand je repense à notre première rencontre.. Moi toute ronde, toi toute bienveillante. En ressortant de notre "entretien" je savais que c'était toi. Je voulais que ce soit toi qui prenne bien soin de mon tout petit bébé.
Les semaines qui ont suivi, lorsque je parlais de toi au gens autour de moi, je n'avais que des réaction enchanté et qui me confortait dans mon idée : "Tu verras, elle est géniale !"
Et on ne m'avais pas menti. Mais je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi fort, et beau.
Noéline est arrivé dans notre vie, et seulement 3 mois après je te confiais sans aucune crainte, la personne la plus précieuse à mes yeux, pour mon cœur. Et tu en as pris soin.. Oh ca oui, tu en as pris soin.
Elle a grandi a tes côtés, et c'est une chance inestimable pour elle, pour nous. Tu lui a apporté toute l'attention et toute la tendresse nécessaire pour faire de notre fille, cette petite fille curieuse et joyeuse qu'elle est devenu. Tu lui as appris tellement de chose. Il est loin le tout petit bébé, a présent cette petite fille va rentrer à l'école. Et comme tu le dis, c'est une nouvelle étape de la vie pour elle, mais pour nous aussi.
Chaque matin un sourire se dessinait sur son visage lorsqu'elle entendait qu'elle passerait la journée chez toi. Pas un seul matin elle n'a rechigner à venir te voir. Chez toi elle était bien. Chez toi elle était un peu chez elle. Avec toi, elle a grandi, elle a appris, elle a vomi aussi (oui mais ca rimait - et ca t'aura peu être fait rire également). Tu as aussi su être un soutien pour moi dans mes tous premiers pas de Maman. Jamais aucune question n'est resté sans réponse, ni pour Noéline, ni pour moi.
 
Bref nous garderons un magnifique souvenir de ces 3 superbes années passées avec toi. Plus qu'une gardienne ou une Nounou, tu es une femme formidable, une amie, toujours joyeuse, toujours souriante et nous avons de la chance de t'avoir dans nos vies.
 
Aucun doute sur le fait que Noéline t'aime énoremement, et nous également !"

vendredi 29 juillet 2016

Retour sur ce si Jolie Jour

Une fois l'étape Mairie déjà derrière nous, c'est donc chez ma Belle-Maman toute neuve que nous nous rendons pour le repas de midi.
 
J'ai vraiment essayé de garder ces moments, de les savourer, d'en profiter.
 
Là encore, me retrouver à table si bien entouré... Je regarde du coin de l'œil mon papa avec le papa de Ludo, et le Maire. On se charrie, on rigole et on mange. Et toujours ses sourires qui me rendent heureuse...
 
Mon téléphone m'avait déjà été confisqué par ma Témoin, et je n'avais donc plus l'heure. Ca, ca à vraiment été perturbant. De ne pas se situer précisément dans la journée ou dans l'heure. Mais c'était un mal pour un bien. Pas de notion du temps, permet de profiter un peu plus. Et de ne pas avoir mon téléphone, de me concentrer sur la journée. Sinon je me connais, j'aurai geeker quand même un peu. Et pour ca, ma témoin me connais assez bien. Mais revenons en au sujet principal.
 
Je n'avais pas l'heure, et rendez-vous à 13 h chez la coiffeuse. J'avais donc missionné ma Témoin pour surveiller l'heure histoire de ne pas être en retard !! Et bien entendu prise par la convivialité du moment, il s'en est fallu de peu pour qu'on soit en retard Haha !!! 
 
On s'est donc séparé, Ludo restant chez ses parents, et moi me rendant chez la coiffeuse.
Une fois bien coiffé, on est retourné à la maison. Est-il nécessaire de reparler du passage furtif chez les parents de Ludo en rentrant du coiffeur ? Et est-il nécessaire de reparler des clés de la maison oubliez chez les parents à Ludo ? Les aléa d'un mariage - il faut savoir relativiser ! Et puis nous n'étions pas en retard donc ce n'était pas grave.
 
Une fois de retour à la maison, c'est avec ma témoin que j'ai passé ma robe. Ce moment avec elle...
 
J'ai fini de me préparer, pendant que mes demoiselles d'honneur venait à la maison récupérer leurs accessoires de fête.
 
Et là, tout c'est accéléré.
 
Le papa de Ludo, et mon papa sont venu me chercher avec la voiture ancienne du papa de Ludo. Direction la chapelle.
 
 
Une jolie surprise m'attendait juste là.. La présence d'un ami si cher. Il m'avait dit ne pas pouvoir être présent, et j'en ai versé des larmes de tristesse. J'aurai également versé des larmes de joie, de le voir. De savoir qu'il était présent. Que ses yeux était posé sur moi. Lui qui sait me dire d'un seul regard toute ces choses qu'on a besoin d'entendre... Et enfin rencontrer sa chérie et sa fille ! Juste un bisous, bien trop peu...
 
Au bras de mon papa, a attendre devant la chapelle que la cérémonie commence. Mon cœur s'accélère lui aussi.
Et découvrir la chapelle pleine de gens que l'on aime. Tous ses regards tourné vers nous. Des visages resteront dans ma mémoire. Et puis découvrir Ludo dans son beau costume. Qu'il est beau mon mari..
 
 
La cérémonie religieuse suit son cours. Suivi du baptême de Nono. Jusqu'au bout, avec Ludo nous pensions que Nono ferait de la résistance. Et finalement, la miss était tellement fatigué qu'elle s'est laisser porter telle une poupée de chiffon.
 


 
La cérémonie prend fin. La Sortie de la chapelle à son bras s'est faite sous une jolie haie d'honneur faite de casque de rallye. Pour découvrir là encore tous ces visages, tous ces sourires.
 
Et la saxo, que Ludo avait préparer pour m'en faire la surprise. Moi qui tenait tant à ce que cette voiture soit là... Elle était là ! Cette voiture aura vraiment partagé les plus grands moment de notre vie : notre réconciliation, puis la passion du rallye, la présence de Nono au creux de mon ventre, la demande en mariage et le mariage !
 

 
Profiter de ces instants uniques et précieux...
 
 
Avant de pouvoir aller trinquer tous ensemble !

lundi 25 juillet 2016

Existe t'il un weeding blouse ?

Au moment où j'écris ce billet nous sommes exactement à J-11. Et il semblerait que je souffre d'un weeding blouse.
 
Mais qu'est ce que le weeding blouse ?
(Attention tout ce que vous lirez après cet aparté n'est absolument pas d'une source fiable huhu)
 
Le weeding blouse est un état psychologique. C'est une dépression chronique, aiguë et non justifié qui pousse la future mariée ou le futur marié (je suis persuadé que cela ne touche pas que les femmes), à de grande crise de sanglot ou de nerfs.
 
Une grande remise en cause s'effectue alors :
Mais pourquoi je me suis lancé la dedans ? Tout ça pourquoi ? N'étions nous pas heureux même sans être marié ? Était ce vraiment nécessaire ? Tout cet argent ? Tout ce temps?  Juste pour une journée non mais franchement.. allez viens on annule tout, on s'en fou !
 
Alors si les futurs époux - comme nous - sont un peu foufou. Ils s'arrangent pour effectuer d'autre changement dans leurs vies. Par exemple un changement d'emploi. Bah oui, quoi de plus drôle que de changer de travail 12 jours avant un mariage ?

Surtout si le changement en question te réserve de sublime surprise. Comme par exemple deux trois déplacements... Heum 3 jours avant le mariage ça c'est cool ça aide bien la future mariée à se détendre avant le grand jour. Et puis juste juste après le mariage, histoire que les jeunes mariés puisse bien profiter de la retombé d'ambiance après le mariage.
 
La petite touche de piment sera sûrement votre enfant qui bien entendu se delectera du stress des futurs mariés pour en faire son chou gras. Un enfant stressé et sur - excité c'est toujours chouette pour les préparatifs de dernière minute.
 
Bref vous l'aurez compris à 11 jours de notre mariage j'avais juste envie de tout foutre en l'air. Un mal pour un bien ce changement de travail oui, mais je ne m'attendais ni à ces déplacements, ni au tsunami de sentiments qui allait m'envahir et dont j'aurai du mal à expliquer.
 
Mais normalement je me suis accroché et on y sera arrivé. Enfin à l'heure où ce billet sera publié je souffrirai sûrement d'un wedding post partum.
 
Je serai roulé en boule dans mon lit à sangloter que mon mari tout neuf est loin de moi..

samedi 23 juillet 2016

Retour à la réalité

Waouw... Difficile de revenir... reprendre le train en marche. Ce blog si chouchouté à pris l'eau avec les intempéries de juin... Mais je suis de retour..
 
Ce dur retour à la réalité. Voilà déjà une semaine que j'ai changé de nom. Une semaine que ce sublime jour s'est déroulé. Tout était si parfait !
 
J'ai envie d'en garder les moindres secondes en souvenir. Tout est passé si vite...
 
Les nuits précédents ce 16 juillet, étaient très chaotique. Je m'endormais facilement mais me réveillait vers 1h30 pour me rendormir vers 4h/5h...
 
Mais la journée à démarré sur les chapeaux de roue (cette expression existe t'elle encore ?). Moi avec un séance esthéticienne pour un ravalement de façade en règle. Ludo chez le coiffeur. Moi qui pensait que ca serait une action inutile avec la moquette à Lulu, finalement j'ai été surprise. Il est si beau avec une VRAI coupe de cheveux (ciao la tondeuse !!! A jamais !!!).
 
10h, Gaëlle notre photographe, nous rejoint à la maison. En route pour la Mairie.
 
 

Il n'avait pas l'air sereins le Lulu.


 
 
Nous arrivons sur la place de la Mairie. Les appareils photo se mettent déjà à capturer ces instants. Nous attendons les retardataires (Coucou Marie hihi), et félicitons le témoins à Ludo qui pour UNE fois ne l'étais pas (en retard) !
 
 
 
Quel plaisir de ce sentir entouré de presque tous ces sourires tourné vers nous. Vers notre famille.
 
Monsieur le Maire (que nous côtoyons souvent vu que la Maman de Ludovic travail avec lui), démarre son discours. A la fois solennelle, vrai et entier, se discours eut également l'effet de nous soutirer des rires étouffés entre Ludo, sa sœur, ma témoin et moi...
 
Nous voilà, unis par ces liens sacrées du mariage.
Nous voilà, Marie et Femme.
Me voilà avec un nom de famille tout neuf.
Me voilà, épouse. J'ai un mari... Ouai on verra ca plus tard hein ! haha !!
 

 
Monsieur le Maire nous invite à trinquer (premier verre d'une longue série dit donc ! Faut avoir le foie solide quand tu te maries). On partage un moment en comité restreint et ca fait du bien. J'en profite pour regarder autour de moi. Je vois mes amies ensemble, qui rigole un verre à la main et du kougloupf plein la bouche. Je vois également mon Papa, il est là, près de moi. Il a l'air en forme et sa me rend heureuse. Je vois Gaëlle, qui prend en photo Nono et le PetitHomme. Je profite de l'instant...
 
Puis nous sortons de la Mairie pour quelques photos. Avant de nous rendre chez ma Belle-Maman toute neuve pour le repas de midi. Nous avons même la chance de rencontrer la Nounou de Nono. La miss est ravis.
 
 
 
Photo du Papa à Lulu.

vendredi 1 juillet 2016

J-15 : Notre Joli Jour

Le mois de juin aura été un mois complètement vide sur le plan blogueresque. Mais alors sur le plan "opération mariage", je peux vous dire que j'ai été au taquet.
 
A 15 jours de notre Joli Jour :
 
- la déco est prête. J'espère que ca sera jolie. Oui parce que si c'est moche bah... je pleurs ! Alors on a fait des tests sur notre table de salle à manger. Mais ca ne rends pas forcement comme dans la salle du mariage. Alors on verra...
 
- tous les prestataires sont prêts. Photographe, traiteur, DJ, boisson, coiffeur, esthéticienne. Oui tout est ok. Chacun d'entre eux a été relancé par mail afin de redéfinir les horaires, le lieux etc...
 
- la préparation du mariage religieux est également fini. Alors, là ca méritera un beau billet post mariage. Et même si nous préparions une surprise pour nos familles, et que malheureusement nous avons subi une jolie fuite familiale, nous gardons le sourire. Ce n'est pas si grave. Les livrets de messe et autre lecture et chants sont prêts.
 
- Les alliances sont toutes belles, gravés et joliment présentées !
 
- La (les) robe(s), le costume, les accessoires tout est prêt.
 
- On s'aime toujours aussi fort. Bah quoi, c'est bien de le préciser non ? Et ce, malgré les changements professionnels de monsieur, et mon stress des préparatifs. Nous avons essuyer qu'une grosse dispute liée au mariage.. Nous reste encore le weekend à passer sans nous disputer en raison des changements pro... Mais nous devrions surmonter cela haha !
 
Bref, tout est prêts.. Je peux enfin me reposer ?!
 
 
Quoi ? 15 jours avant tout est prêt ???
Non...
J'ai forcement oublié quelque chose.
J'oublie toujours plein de chose, alors là...
 
Impensable...
 
Me reste 15 jours pour découvrir ce que j'ai bien pu oublier !!!