vendredi 28 juin 2013

[ Ca jacasse : en image ] # 1 / Moi & mon Bidon

Cette semaine dans la basse cours, pour la jacasse de la semaine, on nous propose de souffler un peu côté clavier, et de mettre à l'honneur les photos.  



Comme beaucoup d'entre nous, pendant ma grossesse, j'ai manqué d'inspiration côté photo avec mon bidon. J'ai simplement pris en photo son évolution, mon venter qui gonfle et gonfle encore. Mais pour immortalisé cet état de ma vie qui restera unique pour moi, j'ai fait appel à une photographe professionnelle, dont je vous avais parlé ici. Vendredi dernier nous avons fait la seconde séance photo avec Nono. J'ai hâte de découvrir le résultat.

C'est donc dans ces magnifiques photos que j'ai choisie LA photo. Et pour moi, LA photo c'est de réunir l'amour de ma vie - Mr Moquette, ma raison de vivre - Nono, et ma passion - le rallye. Voilà le résultat :


On a l'air fin avec nos têtes de Joker hihi !!

Si tu souhaites participer à nos Jacassement, tu trouveras tout
ici.

jeudi 27 juin 2013

BJB # 3 { 2 coupons reçu - encore 91 à récolter }

Un grand Merci à Emilie (du groupe Facebook) :
Pour sa participation à la BJB de Nono,
Pour ces deux très jolies coupons reçu,
Pour ses gentils vœux !



__________________________________

Toi aussi tu souhaite participer à la Bai Jia Bei de Nono, c'est ici.
 __________________________________

 Ma participation à la BJB d'Arthur (groupe FB) :

 

Soutif' d'allaitement - Bien le choisir pour se changer la vie !

Quand je suis tombée enceinte, le premier changement physique qui m'a fait peur, ça a été de voir mes titounes doubler de volume sans pouvoir les arrêtés. Après seulement 3 mois de grossesse, mes titounes étaient déjà moche EN-ORME !!

Ensuite c'est posé à moi la question du nichonnage !! Allais-je allaiter or not allaiter ? 
Ma volonté était d'allaiter mais Nono allait-elle me faire ce beau cadeau ? 

Vers la fin de ma grossesse, mes titounes ayant simplement triplé de volume, je n'avais plus un seul soutiens gorges à me mettre. Je me suis donc rendu dans le magasin du coin, et j'ai pris les yeux fermé les premiers soutiens gorges qui se présentaient sous ma main. Ne sachant pas si mon allaitement allait bien se passer, je ne voulais pas investir 80 euros pour deux soutiens gorge. 


Mais finalement, j'ai regretté. Parce que oui mon allaitement c'est bien passé, et je me suis retrouvé avec des soutiens gorge de mauvaise qualité à la maternité. La journée tout allait bien, mais arrivé le soir ça ce gâtait. 
Pendant la grossesse j'avais pris l'habitude de dormir sur le côté. A la maternité, avec le colostrum ou une fois la monté de lait, impossible de dormir sans soutiens gorge, et une fois installé sur le côté, j'avais le titoune du haut qui s'affaissait sur celui du bas, et forcement le coussinet d'allaitement, ne servait plus à rien, et je me retrouvais avec du lait partout !

Puis en discutant avec une amie, elle m'a parlé des brassières d'allaitement de la marque MEDELA. 
Après les avoirs commandé sur internet, voilà que je revis !! La brassière tiens bien mes titounes en place. Et les coussinet d'allaitement même si ils bougent toujours, ils tiennent quand même bien mieux qu'avant. La journée, la brassière est très agréable à porter. Et pour la suite, je pourrais les réutiliser comme brassière de sport si besoin. 
Le seul point négatif que je peux leur trouver mais qui n'est pas très important, c'est justement les bretelles qui sont très souvent voyante dans les col de tee-shirt. Mais pour un bon maintient je pense que c'est nécessaire !! 

Et quel rapport qualité / prix : 45 euros les deux brassières (fdp compris) ! 

L'avant avec un côté ouvert.
Le dos


Bref, je suis contente que mon amie m’ait fait découvrir ces brassières, je voulais donc le partager avec vous ; )

EDIT : 
Suite à la demande de Myd Lan, voilà le tableau des tailles :


mardi 25 juin 2013

Vie de Mère # 4

Quand, soir de pleine lune, Princesse Nono décide de terminer sa nuit à 3 h, 
que j'ai tout essayé pour la rendormir mais qu'elle pleure encore..


Résultat : 
- elle terminera sa nuit de 6 h à 9 h dans notre lit. 
- Mr Moquette ratera son réveil et arrivera donc en retard au boulot.

dimanche 23 juin 2013

BJB # 2 { 3 coupons reçu - encore 93 à récolter }

Un très grand MERCI 
à Fée Moi du groupe Facebook 
pour les 3 jolies coupons, 
et la mignonne petite carte
pour la BJB de ma Princesse Nono <3


__________________________________

Si toi aussi tu souhaite participer à la Bai Jia Bei de la Princesse Nono, c'est ici.

 __________________________________



Ma participation à la BJB d'Augustin, du groupe Facebook :



Ainsi qu'à celle de Sana, Amaia et Ismaël, FB aussi :



vendredi 21 juin 2013

[ Ca jacasse ] # 2 / L'attitude du papa pendant l'accouchement

Voilà princesse Nono me laisse enfin un peu de temps pour moi. Ou plutôt, j'ai lâché un peu mon éponge et mon aspi' pour alimenter mon petit blogounet. Et c'est avec beaucoup d'impatience que j'attendais le nouveau thème de Ça Jacasse, pour y participer à nouveau. Petit rappel, ma dernière participation m'avais élu Reine de la jacasse et en avais débouché sur mon accouchement à J - 11 de la date du terme.

J'ai parlé de mon accouchement ici. Mais Mr Moquette dans tout ça ? Voilà un très bon thème pour m'y remettre, parce que mon Mr Moquette depuis qu'il est devenu papa, je l'aime encore plus fort..
Alors je vais un peu faire comme S-Mummy et recyclé mon article ; ) mais en racontant chaque étape vu avec Mr Moquette.

3 h 10 - je perds les eaux, fait une petite toilette et retourne dans la chambre chercher mes affaires pour finir ma valise. Je n'avais pas l'intention de réveiller Mr Moquette de suite. J'aurai voulu attendre d'être prête pour le réveiller. Oui Mr Moquette n'est pas super frais quand on le réveil, il est plus du genre "au radar", et pour le coup : je le connais trop bien. 
Il n'aura pas attendu que je le réveil, à mon retour dans la chambre, il avait la tête relevé, hors de la couette, avec un mouvement un peu hagard (il me dira plus tard qu'il ne savais pas bien si c'était le matin, la nuit ou autre moment de la journée). Je lui dit le plus tendrement possible : "<3 Ludo, j'ai perdu les eaux... <3 ". Là, il me lance : "Bah lulu il se lève aloooors hein (il faut entendre là un bon accent HALSACIEN) !!" Heu accessoirement oui ça m'arrangerai bien qu'il décide de se lever et de m'emmener à la maternité. Une autre réaction de sa part m'aurai étonné.
4 h 00 - on arrive à la maternité. Il se gare près de l'entrer et me demande si ça va aller pour marcher ou s'il faut qu'il cherche un siège roulant. Il est mignon mais les contractions sont largement supportable donc on marche jusqu'au service de maternité. Pendant l’auscultation des sages-femmes, ma seule crainte - que Mr Moquette ne s'endorme sur leur bureau ! 
Ensuite on m'installe pour le contrôle monito' et là, j'ai le droit à un florilège de connerie débité à la seconde, waouw digne d'un grand humoriste. 
Mes contractions s'intensifie un peu, et là, il me donne le coup de grâce : pendant une contraction, il me lance un truc du genre "Haaa devenir maman c'est le plus beau métier du monde". Heu oui ça ce vois que tu n'es pas à ma place sinon tu sortirai pas des conneries pareil. Je commence à rire pendant la contraction mais l'envie se dissipe très vite. Une fois la contraction passé, je repense à sa connerie et là, un fou rire monumental, je pleure de rire, puis je pleure vraiment, j'enchaine sur du pleurs de rire à nouveau enfin un gros big mac d'émotion !! Le pauvre je revoie son visage, il ne savais plus ce qu'il devait faire : me consoler, chercher les sages-femmes, ou partir très vite en courant le plus loin possible sans jamais revenir !!

Il faut savoir que Mr Moquette n'a pas vraiment de patience quand il s'agit d'attendre. Il avait d'ailleurs coatcher Princesse Nono depuis le début de la grossesse. L'accouchement devait se dérouler vite et bien !! Alors après seulement 30 min de monito' (oui oui 30 min c'est déjà une éternité pour Mr Moquette) il s'ennuyait terriblement. Il avait passé son moment de gloire d'humoriste, après mes larmes il a décidé de me laisser tranquille. Ensuite il a tenté de dormir un peu assis sur une chaise, autant vous le dire toute suite, ce fut un échec cuisant. Très peu de gens arrivent à s'endormir assis sur une chaise quand même. Mr Moquette à donc décidé de retourner la salle de monito pour faire passer le temps. Il touchait à tout, sur le bureau, lampe et paprasse y seront passé, ensuite les faires-part de naissance sur le mur, puis mes perf' pour finir oui oui il n'a peur de rien, il s'est attaqué à la machine même du monito'. C'est presque s'il se serai pas mis à appuyer sur des boutons "juste pour voir" !! Tel un enfant j'ai du le gronder pour qu'il retourne s'assoir sur sa chaise, et là j'ai prié pour que les sage-femmes reviennent rapidement, et ma prière fut exaucé !!

6 h 00 - on monte en chambre. Alors il faut savoir qu'à la maternité, le service d'accouchement est au rez de chausser, et les chambres 4 étages plus haut. Il y avait bien un ascenseur, et Mr Moquette aura bien essayé de me persuader de le prendre, mais ma phobie est plus forte et c'est comme ça que j'ai obligé, mon homme et la sage femme à me suivre dans les escaliers !  
Une fois dans la chambre, Mr Moquette se jette sur le lit espérant pouvoir grappiller quelques heures de sommeil. C'était sans compter sur l'effet des escalier, donc 10 min plus tard nous referions le chemin inverse. Bon pour la descente Mr Moquette râlait largement moins, mais chaque étage je lisais sa crainte de me voir accoucher juste là, dans les escaliers !!
6 h 30 - on nous installe en chambre de travail. Mr Moquette prend ses marques. Une péridurale plus tard, la sage femme lui demande les habilles de Princesse Nono, pour les mettre au chaud. Pourtant j'avais préparé ce moment avec Mr Moquette. Nous étions aller acheter les premiers habilles de Nono ensemble. En salle d'accouchement je n'avais emporté qu'un tout petit sac avec juste les habilles de Nono, et une culotte pour moi. Je m'étais dit que comme ça, il devrait s'en sortir, qu'il ferai la différence entre les habilles de Nono et ma culotte quand même !!
Malgré tout, j'ai lu sur le visage de Mr Moquette une certaine détresse à la demande de la sage femme. Il se dirige un peu hésitant vers ce petit sac, et là il lance d'une toute petite voix à la sage-femme : "vous voulez quoi exactement ?!". Moi je me cache sous mon draps pour pouffer de rire, ressort juste les yeux pour suivre le reste de la scène. La sage-femme lui explique qu'il faut, un body, un pyjama et un bonnet au moins. Mr Moquette plonge sa main dans le sac, et tire sur la première chose qu'il sent au bout de ses doigts, l'en sort du sac. Moi j'explose de rire hésitant entre crier "Ouiii c'est gagné, c'est gagné ouaiii" façon Dora l'exploratrice, ou lui demander s'il s'agit là du sac de Marie Poppins ?!
Il sort donc un gilet, que la sage-femme lui prend, il replonge sa main dans le sac, et refait la même chose, tire sur la première chose qu'il rencontre avec sa main, et dévisage le tissus sortant du sac. Oui c'est un body, tu sais je t'avais déjà fait un cours sur la différence entre un body et un pyjama au début de ma grossesse. Bon allez j'abrège ses souffrances et lui explique qu'il n'y a qu'une culotte à moi dans ce sac, que tout le reste est pour Nono. Le voilà soulager, et il refourgue le reste des affaires à la sage-femme qui rend un grand sourire à Mr Moquette. Très forte cette sage-femme de se retenir de rire, mais à mon avis c'est son quotidien ! 
10 h 00 - L'attente ne nous aura pas paru si longue finalement. Mr Moquette aura essayé de dormir un peu, moi aussi d'ailleurs. La sage femme prépare le lit d'accouchement. Mr Moquette s'installe sur le petit tabouret près de moi. Mais je ne le vois plus, je suis concentré comme une sportive de haut niveau ! Des amis avais prévenu Mr Moquette qu'il pouvait regarder là en bas, mais genre "vite-fait", que ce n'est pas le genre de chose qu'on admire des heures durant ! Merci les amis parce que pour moi c'est un peu tue l'amour de voir ça. Et puis Mr Moquette est du genre à me lancer des "Haaaa mais c'est HORRRIBLE" quand je regarde Grey's anatomy et qu'il montre une opérations de près ou à tomber dans les pommes au dons du sang tellement il était stressé. J'avoue j'avais un peu peur qu'il tourne de l’œil. Alors quand après avoir pousser une ou deux fois, la sage femme nous lance "Ses cheveux dépassent, Monsieur vous voulez voir ?", Mr Moquette répond d'une petite voix presque apeuré "Heuuu non non!!" Sur le coup, je ne m'en suis pas rendu compte, mais en y repensant je l'entend encore dire, et ça me fait sourire !!

10 h 47 - La sage femme s'adresse à nouveau à Mr Moquette : "Monsieur, vous voulez couper le cordon ?". Là encore, sur le coup je ne m'en suis pas rendu compte, mais il s'est levé, et a entrepris sa première action de père. Il aura permis à Nono de devenir une personne a part entière en la dissociant de moi. Ça y est, elle était là !
Je la regarde, et le regarde. Il la dévore du regard, il est ému. Le grand humoriste qui l'incarnait quelques heures auparavant avait disparu. Il est heureux, oui ça ce voit !!

Pour résumer, Mr Moquette aura assuré durant ses 7 heures qui ont précédé l'arrivé de Nono. Pas de stress au réveil, pas de stress au volant. Un peu d'humour pour donner un peu de couleur, pas trop d'impatience (ça allait encore). Mais surtout pendant LE moment, il aura su être présent et discret. Je le savais près de moi, mais il n'en aura pas trop fait ! Mr Moquette aura été parfait, et l'est toujours auprès de notre petite puce. Un merveilleux papa, tendre, attentif et participatif, mais cela fera l'objet d'un autre article !!

C'était ma participation à "Ca Jacasse". Si vous aussi, vous souhaitez participer à nos séances de jacasseuse, vous trouverez tout ici.

mardi 18 juin 2013

BJB # 1 { 4 coupons reçu - encore 96 à récolter }

Après avoir lancé le Bai Jia Bei de la Princesse Nono (lancement que vous pouvez retrouver ici), la marraine de la puce à souhaitez être la toute première à lui offrir des coupons.

Voilà donc ses 4 premiers coupons. 



Il nous reste donc 96 coupons à récolter !

Étant donné qu'elle à vraiment tenu à être la première, elle n'a pas eu le temps de réaliser la carte qui va avec !!

lundi 17 juin 2013

Atelier Couture !

Pour (ceux et) celles qui ne me connaissent pas, sachez que je suis une personne disposant de très peu de patience lorsqu'il s'agit d'utiliser mes petites mimines pour réaliser de belle chose avec délicatesse. Comprenez que la couture et moi, ça fait deux. Tout comme : la peinture des murs du salon et moi, ça fait deux, ou encore : le ponçage et moi, vous connaissez la suite ; )

Alors après avoir passé des heures sur internet et dans les magasins à la recherche du tour de lit de mes rêves pour Princesse Nono, j'ai compris que je ne le dégoterait jamais... Là m'est venu l'idée de le créer moi-même. Enfin quand je dit "moi-même" j'entends par là, avec la Marraine de Princesse Nono, soit ma Belle-soeur, qui elle, est vachement douée de ses mimines et qui pour le coup a de la patience contrairement à moi !!

On s'est donc lancé ce défit : créer de toute pièce LE tour de lit de notre petit cœur. J'ai découvert sur le site : ALittleMarket des tissus pour patchwork, et j'ai pris le temps de trouver les tissus parfait, qui iront avec sa chambre. C'est sur la boutique de tissus mania que j'ai trouvé mon bonheur.

Nous avons réfléchi à la manière de nous y prendre, et nous sommes tombé d'accord sur le fait de créer plusieurs coussins que nous assemblerons à l'aide de nœuds dans le lit.

Je vous présente en gros les étapes de notre création, et surtout je vous montre le superbe résultat. Pour le coup on était vachement fière de nous (enfin moi j'étais surtout super fière de ma belle sœur hihi) !

Donc tout d'abord, nous avons fait la découpe de nos tissus. On à choisit une taille de coussin de 30 cm x 30 cm. On a donc coupé les tissus sur une taille de 35 cm x 35 cm, pour disposer de 2,5 cm pour coudre de chaque côté. Et on a coupé des carrés de molleton de cette même dimension pour remplir nos coussins.



Ensuite on a découpé des bouts de tissus pour réaliser les lanières qui serviront pour faire les nœuds. On a choisi de découper 6 cm de large. On a replié le tissus dans la largeur et avec la couture nous avons donc obtenu des lanières de moins de 3 cm de large. Pour la longueur nous avons pris 20 cm, sachant que la lanière sera plié en deux pour ainsi obtenir deux longueur de 10 cm pour le nœuds.


On a ensuite disposé la face de tissus avec les lanières épinglé dans les angles que nous avons recouvert de la second face de tissus.



Attention, nous avons bien disposé les tissus face contre face. Sur les photos ci-dessus vous voyez bien que nous voyons le dos du tissus. Parce qu'après avoir cousu 3 des côtés, nous avons retourner le tissus pour obtenir un jolie coussin. A l'intérieur nous avons mis en place le molleton, et fini de coudre à la main.



Et voilà le résultat :




Et voilà dans son petit lit :


__________________________________

Pour participer au Bai Jia Bei de la Princesse Nono, c'est ici.

dimanche 16 juin 2013

Vie de Mère # 3

Quand Princesse Nono fait presque ses nuits (21h30 - 4h30) 
et qu'en plus elle reste éveiller dans son parc et son transat plus de 5 min sans pleurer !!



__________________________________

Pour participer au Bai Jia Bei de la Princesse Nono, c'est ici.

dimanche 9 juin 2013

Mise en place de l'allaitement maternel

Pendant ma grossesse j'avais déjà parlé de l'allaitement, de mes craintes et mes envies. J'en avais parlé .

Mais maintenant, c'est du réel et du concret. Plus de point d'interrogation, plus de point de suspension. C'est là !! Quand ce petit bout de vie à été posé contre mon ventre, qu'elle s'est mise à pousser ses premiers petit cris, on l'a un peu "sécher" dans la serviette stérile, puis on l'a posé contre mon torse nue.. Ces premiers instant de vie contre moi, bien au chaud, avec Mr Moquette qui la dévorait des yeux... Ces instants magique je ne les oublierais jamais... 

Ensuite la sage femme m'a proposé de la mettre au sein. Elle se propose de m'aider pour ses premiers instant. Et oui l'allaitement ce n'est pas qu'instinctif, sa s'apprend aussi !! Princesse Nono c'est mise à tétée de toutes ses petites forces, très goulument !! Après quelque minute, la sage femme se voit obligé de la couper dans son élan pour aller l'habiller en compagnie de Mr Moquette. C'est là, qu'elle aura vraiment pleuré. Elle pleurera tout le temps de notre courte séparation, et lorsque Mr Moquette et elle sont revenu, la sage femme l'installe à mon autre sein, et Princesse Nono ne se fait pas prier, elle se remet à tétée goulument, jusqu'à s'endormir repu...

C'est ensuite que les choses ce sont corsé pour moi. Princesse Nono, elle remplissait sa part du marché, et tète très très bien ! Mais pour moi, rien ne vas correctement. J'ai de plus en plus mal au mamelon. J'en parle aux sages femmes qui me propose de me rendre dans le salon d'allaitement pour pouvoir être aidé lors de la mise au sein. Ce que je ferai pour quasiment le reste des tétée faite à la maternité, mais ça ne résoudra pas mon problème, les douleurs sont là. Certaine sage femme m'explique que c'est normal, d'autre essais de m'aider mais dans la globalité elles sont plus à "FAIRE" pour nous aider à mettre au seins, mais pas vraiment à "EXPLIQUER" pour que nous, jeune maman puissions refaire sans aide ensuite (et là je ne critique pas, je comprend parfaitement que les sages femmes ont beaucoup à faire dans les maternités).

Mais plus la douleur s'installe, et plus on appréhende la prochaine tétée, la douleur... Alors je me raccroche à l'idée qu'elle, elle rempli sa part du contrat, qu'elle fait ce qu'il faut, et correctement qui plus ai ! Alors que je dois m'accrocher, ne pas baisser les bras et qu'il me faut serrer un peu les dents. Que d'autre maman serai prête à déplacer des montagnes pour allaiter mais que c'est bébé qui ne tète pas correctement...

Mr Moquette me soutiens énormément, il m'encourage. Me dit que je suis forte, que d'autre maman aurai déjà abandonner et qu'il est admiratif devant le boulot fait par Princesse Nono et par mon courage de continuer !!

A mon retour à la maison, le problème était toujours présent même si un peu moins douloureux. J'avais encore mal au début de la tétée, puis la douleur s'estompait. Mais j'avais surtout les mamelons en feu après la tétée ! 

Une sage femme se rends chez nous pour peser la puce. Je lui parle de mes douleurs lors de l'allaitement, et me propose de voir comment je m'installe, ça tombe bien, Princesse Nono à faim. Et là, cette sage femme (ma sauveuse) m'explique que je tiens Princesse Nono trop loin de mon sein, et trop "haut". Elle me montre que je dois la serrer plus fort contre moi, et que je dois partir du milieu de mes deux seins pour que la puce lève la tête et ouvre grand la bouche. Et HO MIRACLE, voilà qu'il n'y a plus de douleur !!! Il ne me resta plus qu'à attendre un peu que mes mamelons se remettent des jours de torture passé. 

Au jours d'aujourd'hui, mon allaitement se passe bien. On prend le temps essaye de bien s'installer, la puce s'énerve moins longtemps, prend plus vite et plus facilement le sein. Et maintenant que tout vas mieux, je me pose la question : ai-je fait le bon choix ?

Et oui, tout n'est pas tous rose bonbon dans ma petite tête de jeune poule pondeuse. J'ai sans nul doute choisie le chemin le plus compliqué. Tout d'abord par les douleurs des débuts que je n'aurai pas eu avec un biberon. Puis les nuits entre coupé où personne ne peut te soulager, même pas une fois, non c'est pour ta pomme, alors fatigué ou pas fatigué tu n'as pas le choix, il faut nourrir ce petit asticot qui gesticule de faim. J'ai d'ailleurs même l'impression que les bébés nourris au biberon font bien plus facilement leur nuit ?! Mythe ou réalité, mes amies te diront réalité, je suis la seule sadomaso à avoir choisie l'allaitement !! Il y a aussi ce côté "jamais sans ma fille" même pas pour une heure de piscine, au cas ou la puce viendrais à avoir faim (rappel : je ne suis pas trop branché tire lait). 

Alors pour le moment, je me dit qu'après tous les efforts fournie, ce serai vraiment un gachie de tout laisser tomber maintenant, par manque de "confort". J'espère trouver très rapidement un épanouissement total dans mon allaitement, qui pour le moment n'est pour moi qu'une nécessité vital pour ma fille. J'espère ressentir ce lien si particulier d'une mère à sa fille...


__________________________________

Pour participer au Bai Jia Bei de la Princesse Nono, c'est ici.
 

samedi 8 juin 2013

Vie de Mère # 2

Quand j'ai l'impression qu'à la maternité on m'a donné le bébé qui dors le moins et qui pleure le plus..


Pourquoi les bébés de mes amis me paraissent être des anges, et qu'ils fessait déjà leurs nuit à 15 jours ? Pourquoi moi j'en chie bave un peu?!! Aie aie aie : S

__________________________________

Pour participer au Bai Jia Bei de la Princesse Nono, c'est ici.